Conflits

Sentinelle, un symbole risqué

La polémique sur Sentinelle a commencé dans les mois qui ont suivi les attentats de janvier 2015. Rapidement, beaucoup d'analystes se sont interrogés sur le risque sécuritaire et sur le coût en ressources humaines de ce déploiement massif dans les rues de France: pendant que les militaires patrouillent ici, ils ne sont pas disponibles pour l'entrainement et les autres opérations (voir ici, là ou encore ici, pour ne prendre que quelques exemples).

Read more...

CEMAT: Centre-Europe, théâtre d’influence

Lors de son audition devant la commission Défense de l'Assemblée nationale (19 juillet), le chef d'état-major de l'armée de terre (CEMAT), le général Jean-Pierre Bosser a dressé un panorama des enjeux propres à la force qu'il dirige.

Read more...

Le déclin d’al-Furat, signe du pire ou du mieux?

Le site de Voice of America s'est interrogé sur le déclin de la propagande produite par Furat Media (al-Furat), branche communication russe de l'Etat islamique (EI). La journaliste Fatima Tlis a consulté plusieurs experts et organismes afin d'avoir leurs avis sur le sujet et la majorité constate une baisse des activités de Furat Media (exception notable du précieux SITE, qui ne voit pas de changement).

Read more...

Propagande dans le Donbass

Le Choix d'Oleg est un documentaire réalisé par Elena Volochine et James Keogh dans l'est ukrainien en juin 2015. Les deux journalistes témoignent de la vie et des réflexions de plusieurs jeunes volontaires russes partis de battre dans le Donbass contre l'armée ukrainienne. Ce reportage à la fois très beau et très dur ne vise pas à montrer les aspects stratégiques de la guerre, mais ses visages humains. On peut cependant y observer quelques effets de la propagande russe sur une cible bien particulière: les volontaires eux-mêmes.

Read more...

« Imagine », un exemple de contre-propagande djihadiste

La katiba des narvalos, un groupe d'Internautes actif sur les réseaux sociaux, mène une campagne de contre-propagande contre l'Etat islamique (lire notamment ici). A l'occasion du 13 novembre, ils ont diffusé sur Twitter une vidéo parodique reprenant des images de djihadistes, chantant à contre courant de toute leur idéologie, la chanson de John Lennon "Imagine".

Read more...

13/11, transformer une défaite stratégique en victoire symbolique

La journée a été marquée par les commémorations des attentats du 13 novembre. Dans les médias, le gros de la couverture s'est concentré sur le parcours des survivants, des victimes et de leurs proches. Les polémiques et les réflexions sur les erreurs ont surtout été le fait de documents -parfois de qualité- diffusés ou publiés les jours précédents. Avec une certaine élégance, il y a ainsi eu un temps pour la réflexion et un autre pour le recueillement.

Read more...

Géopolitique des séries

En tombant sur le dernier essai de Dominique Moïsi, "La Géopolitique des Séries", je me suis dit qu'il y avait là une très bonne idée. Ce média ne cesse en effet de progresser dans le quotidien des citoyens du monde entier, avec des synopsis et des univers incluant de plus en plus des thématiques militaires, diplomatiques, stratégiques et donc, géopolitiques. L'auteur de "La Géopolitique de l'Emotion" semble pourtant au fil des pages s'être égaré dans ce qu'il souhaitait faire.

Read more...

PsyOps mentoring au Kurdistan irakien

En parallèle d'autres modules opérationnels, l'armée américaine -le corps des marines pour être précis- forme les militaires irakiens à l'art de la guerre de l'information. Le programme, baptisé Vocalis, vise à armer ces hommes sur le plan médiatique: exploitation de radios portables, diffusion de messages adaptés à destination des populations, réalisation de films. L'objectif est de contrecarrer les messages de l'Etat islamique (EI), particulièrement efficace dans le champs de bataille cognitif.

Read more...

L’armée de terre mène une guerre des valeurs contre l’EI

« Au-delà des massacres perpétrés, l’objectif poursuivi est bien de battre en brèche nos valeurs les plus essentielles. Nos « esprits » sont ainsi autant visés, sinon plus, que nos « corps ». »

Read more...

Jihad: « Comprendre pour mieux les combattre »

Voici le témoignage d'un officier de l'armée française, déployé en opérations contre des mouvements jihadistes. Je lui avais posé la question de savoir pourquoi il étudiait la pensée de ses adversaires, lors de la réalisation d'un article pour le site Internet d'iTELE. Du fait d'un mauvais timing, sa réponse n'avait pas pu être intégrée. La voici donc ici: "Connaître pour anticiper, même s’il est parfois un peu tard. Connaître son ennemi, son adversaire est incontournable pour lutter contre. Les djihadistes sont pour nous une nouvelle menace, un nouvel ennemi protéiforme...

Read more...