A propos

Trois journaux hostiles sont plus à craindre que mille baïonnettes

Ces mots, que l’on attribue à Napoléon, rappellent l’impact de l’information sur le déroulement et surtout sur l’aboutissement d’un conflit. Cette idée transcrit parfaitement l’objet de ce blog : les enjeux d’influence, via différents canaux informatifs, sont primordiaux dans l’appréhension d’une crise. Nous nous pencherons dans ces colonnes sur l’ensemble des dynamiques qui viennent construire ces stratégies d’influence : rôle des médias, opérations militaires d’information, communication opérationnelle, stratégies d’image, réseaux diplomatiques …

Guerres et Influences est avant tout un lieu de réflexion et de pensée. Il ne s’agira pas de définir ici ce qu’est l’influence ou d’établir la recette d’une stratégie de crise. Le propos visera plutôt à étudier des pistes et à les confronter pour, peut-être, trouver des éléments de réponse aux questions que peuvent avoir à résoudre les décideurs politiques, militaires, diplomates et acteurs de la société civile.

Si nous concevons dans ces colonnes le mot guerre dans sa définition la plus simple, à savoir plusieurs belligérants s’opposant sur un champs de bataille, nous irons chercher des idées dans toutes les dimensions de la conflictualité. Les réflexions que nous proposerons sur la notion d’influence iront donc puiser dans les champs de la géopolitique et de la stratégie, mais aussi de l’intelligence économique, du renseignement, de la sociologie, de la communication, de l’histoire ou encore de la philosophie.

Cet espace, s’il est une initiative de l’auteur, est pleinement ouvert à l’échange. Vous pouvez participer très simplement via les commentaires en faisant part de vos ressentis sur les réflexions exposées. Mais vous pouvez aussi plus directement nous proposer vos propres analyses en publiant sur Guerres et Influences des contributions. N’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

Leave a reply

Fields marked with * are required