Marine Le Pen

Le Pen, la photo et les têtes coupées

Le 2 mars dernier, le Parlement européen a levé l'immunité de Marine Le Pen pour permettre à la justice française de poursuivre une enquête pour diffusion d'images violentes. En décembre 2015, l'élue avait publié sur son compte Twitter plusieurs photos d'exactions de l'Etat islamique, dont la décapitation du journaliste états-unien James Foley. Il s'agissait alors de dénoncer les propos du chercheur Gilles Kepel qui affirmait une communion d'intérêt entre le Front national et l'organisation djihadiste, à savoir un repli identitaire.

Read more...